lettre information CAF
N°34 - Juin 2018
Accueil
Toutes les lettres
 
Sommaire de la lettre
Caf actu
Enfance et jeunesse
Logement et cadre de vie
Focus sur...
 
Lien vers votre Caf
> Archives lettre CAF > Par numéro de lettre > N°16 - Février 2013 > Le dialogue avec les centres sociaux : ce n’est que du bonus (...)

Le dialogue avec les centres sociaux : ce n’est que du bonus !

Les 21 centres sociaux du département jouent un rôle essentiel en termes de cohésion sociale et d’animation de la vie sociale. Quel est le rôle de la Caf ?

La Caf verse aux centres sociaux une aide au fonctionnement qui prend la forme d’une prestation de service dite « d’animation globale ».

Pour ce faire, le conseil d’administration de la Caf doit valider le projet social du centre.

Ainsi, à échéance fixe, tous les 4 ans, les centres sociaux complètent leur diagnostic territorial, réinterrogent leur projet, définissent des actions ou projets nouveaux, afin de répondre au mieux aux besoins de la population de leur bassin de vie.

Ce travail basé sur des échanges avec les associations et/ou partenaires locaux, les familles adhérentes, les administrateurs bénévoles et les salariés du centre est un exercice long, difficile, mais indispensable car il conditionne ensuite la vie du centre pour une nouvelle période de 4 ans.

Le nouveau projet ainsi mis en forme est alors présenté à la Caf.

L’équipe mixte (administrateurs bénévoles / salariés du centre) vient rencontrer les représentants de la Caf, eux aussi en équipe mixte (administrateurs et salariés en charge du dossier)

Pendant environ 2 heures, le centre social va pouvoir valoriser ses actions, argumenter, répondre aux questions de la Caf, éventuellement pointer ses difficultés ou axes de progrès … tout cela dans un climat d’écoute réciproque, loin d’un « jury » formel.

Ce moment d’échange est toujours enrichissant pour les deux parties en présence.

Le centre social vient présenter concrètement son travail au financeur et l’implication des bénévoles, aux côtés des salariés fait souvent plaisir à voir, tant la motivation est grande et les initiatives nombreuses.

Les administrateurs de la Caf, eux, s’approprient les enjeux, la complexité éventuelle du territoire d’intervention et peuvent ensuite se prononcer avec une meilleure connaissance de la structure partenaire.

Ces mêmes administrateurs, en séance plénière du conseil d’administration suivant, feront la synthèse des échanges et proposeront une décision sur la teneur et la durée de l’agrément à accorder.

La notification officielle qui suivra et qui permettra le versement de la prestation de service n’est donc que l’aboutissement d’un travail conséquent mené dans l’intérêt des familles, tant par le centre pour mettre en forme son projet que pour les conseillers de la Caf chargés d’analyser ce projet et voir s’il répond bien aux exigences des missions dévolues à un centre social.

Au cours du dernier trimestre 2012, les centres sociaux d’Aiffres, de Coulon-Magné (Le Marais), de Mauléon, de Cerizay et de Nueil les Aubiers se sont ainsi pliés à l’exercice.

C’était également le cas pour 2 des 8 centres sociaux de Niort (celui du Centre-ville et celui de Saint Florent/Goise (Les Chemins Blancs). La qualité des projets présentés et la richesse des échanges méritaient d’être signalés ici.

AddInto Recommander  Flux Rss  Mentions légales