lettre information CAF
N°34 - Juin 2018
Accueil
Toutes les lettres
 
Sommaire de la lettre
Caf actu
Enfance et jeunesse
Logement et cadre de vie
Focus sur...
 
Lien vers votre Caf
> Archives lettre CAF > Par numéro de lettre > N°29 - Mars 2017 > Le Schéma Départemental des Services aux Familles : une ambition partagée (...)

Le Schéma Départemental des Services aux Familles : une ambition partagée pour les familles deux-sévriennes.

Le 16 décembre 2016, l’Etat, la Caf, le Conseil Départemental, la Msa, l’Education Nationale et l’UDAF ont signé le Schéma Départemental des Services aux Familles du département des Deux-Sèvres.

Une ambition forte et partagée

La signature de ce schéma répond aux nouvelles orientations en termes de gouvernance de la petite enfance et de la parentalité préconisées par le comité interministériel de modernisation de l’action publique.

Il s’appuie sur un diagnostic départemental partagé et à vise à impulser une dynamique partenariale en vue d’agir contre les inégalités sociales et territoriales et favoriser l’accès des parents aux services.

Ce schéma vise concrètement à mobiliser toutes les énergies autour d’objectifs communs de création de solutions d’accueil pour les 0 – 3 ans et de développement des services de soutien aux parents.

Les politiques menées en matière d’accueil du jeune enfant par les différentes institutions offrent un service important aux familles deux-sévriennes. En effet, 81% des enfants de moins de 3 ans bénéficient d’un accueil par une structure collective, un assistant maternel ou par la scolarisation.

L’excellence de ce taux est à rapprocher d’une bi-activité particulièrement dynamique des familles. C’est un atout indéniable qui contribue à l’attractivité et au dynamisme du département des Deux-Sèvres. La signature de ce schéma est une étape nouvelle pour faciliter le quotidien des familles et répondre à leurs nouveaux besoins.

Une nouvelle étape pour répondre aux nouveaux besoins

  • Développer une offre territoriale petite enfance et parentalité diversifiée et mieux structurée ;

L’enjeu est de poursuivre la dynamique de développement, notamment sur les territoires fragilisés ou faiblement couverts.

Il s’agit d’offrir de nouveaux services de qualité pour toutes les familles en s’assurant d’une réduction des inégalités territoriales en matière de service (solutions d’accueil du jeune enfant, lieux d’accueil enfant parent, …) et de répondre aux nouveaux besoins exprimés par les parents (accompagnement à la séparation, renforcement des liens entre les parents et l’école,…)

Les préoccupations se situent donc :

    • Sur le rééquilibrage infra-départemental de l’offre petite enfance et sur l’accessibilité pour les familles ;
    • sur le développement qualitatif et la plus-value éducative apportée aux publics rencontrant des situations de vulnérabilité
  • Améliorer la visibilité de la politique de soutien à la parentalité et l’accès des parents à l’information ;

Malgré la densité des actions développées, nombreux sont en effet les parents qui ignorent l’étendue de l’offre qui leur est proposée afin de les accompagner dans l’éducation de leur enfant.

L’objectif est de poursuivre le déploiement dans les territoires volontaires du service de pré-demande en ligne et de poursuivre le développement des lieux d’information des parents sous forme de guichet unique. Ces outils constituent deux enjeux importants en matière d’information des familles.

De même, il paraît pertinent de s’appuyer sur les services petite enfance fréquentés par les familles (EAJE, écoles…) pour diffuser et relayer l’offre en matière de parentalité.

Enfin, l’observation des nouvelles pratiques des parents en matière de diffusion de l’information (blogs, sites internet fréquentés…) semble nécessaire si l’on souhaite développer une communication efficace en direction des familles.

  • Renforcer l’articulation entre les dispositifs et favoriser la participation des parents

Favoriser le travail en réseau et la coordination des acteurs sur les territoires ainsi que la sensibilisation (voire la formation) des professionnels de la petite enfance sont des éléments qui contribuent à améliorer et à conforter l’accueil des publics les plus vulnérables.

La complémentarité et la coordination des offres sur les territoires déjà dotés d’équipements apparaissent comme un axe à développer, l’enjeu résidant dans une meilleure accessibilité pour les familles.

Enfin la démarche du schéma vise à favoriser la participation des parents au développement des services qui leurs sont destinés, aux côtés de l’ensemble des acteurs concernés. Il convient d’accompagner les professionnels dans leur pratique (mise en réseau) et de développer les pédagogies de la coopération avec les parents.

AddInto Recommander  Flux Rss  Mentions légales